Your browser does not support JavaScript!

27 septembre 2018 Paru dans N°414 - à la page 34

Comme le souligne le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeurs des ressources en eau publié l’an dernier, l'intérêt des gestionnaires s'est trop souvent focalisé sur l'approvisionnement en eau plutôt que sur sa gestion après son utilisation. Les deux aspects sont pourtant indissociables comme s’attachera à le démontrer un colloque organisé par l’Afite le 25 octobre 2018 à Paris.

La collecte, le traitement et la réutilisation de l'eau sont au fondement même d'une économie circulaire, conciliant développement économique et utilisation durable des ressources. L'eau recyclée représente une ressource encore largement sous-exploitée qui peut être réutilisée de faon quasi-illimitée.

Outre leur réutilisation possible sous différentes formes, y compris pour compléter la ressource en eau, les eaux usées constituent également un gisement de matières premières, qui peuvent aujourd’hui être récupérées dans les eaux usées ou les boues d'épuration, telles que le phosphore et les nitrates.

Enfin, les eaux usées constituent une source potentielle d’énergie, que ce soit par récupération de chaleur, par micro-turbinage, ou encore par méthanisation.

Cette journée, organisée par l’AFITE en partenariat avec l’ADEME et avec le parrainage de Jean Launay, Coordinateur général des Assises Nationales de l’Eau, s’attachera à faire le point sur les innovations liées à la réutilisation et à la valorisation « matière » et énergétique des eaux usées et des boues.

Renseignements et inscriptions : http://www.afite.org/