Your browser does not support JavaScript!

26 decembre 2016 Paru dans N°397 - à la page 97

Fille des eaux, ville d’estuaire, la Nantes du 20ème siècle a longtemps vécu de la Loire, de son commerce portuaire, de ses chantiers navals, de ses pêcheurs d’aloses et de civelles…

Jusque dans les années 1930, l’Erdre venait la retrouver à hauteur de l’île Feydeau avec son cortège de mariniers et ses rives tapissées du linge blanc des Nantais, tout juste sorti des bateaux-lavoirs.

Avant qu’elle ne perde son statut de « Venise de l’Ouest », que ne soient comblés le fleuve et la rivière, des photographes ont immortalisé l’eau dans la ville.

Ce livre de photographies rares et souvent inédites, raconte l’eau dans ce qu’elle avait de plus beau et de plus terrible, quand Nantes se composait d’une constellation d’îles avec ses multiples ponts ou quand les crues submergeaient les rues et les places.

Une splendide leçon d’histoire imagée et une belle invitation au voyage fluvial et maritime.


- Stéphane Pajot

- 2016 – Format 21,5 x 24 cm – 256 pages – 29,90 €

- Éditions d'Orbestier - 21 rue du Clos Toreau - 44230 Saint-Sébastien-sur-Loire - Tél. : 02 40 69 64 89 – Fax : 09 56 76 50 47 – Internet : http://www.dorbestier.com/