Your browser does not support JavaScript!

12 janvier 2017 Paru dans N°398 - à la page 17

Les communes du Palais et de Sauzon, situées à Belle-Ile-en-mer, ont remplacé leurs anciens postes de relevage par des stations Wilo-Emuport. Un choix qui permet de gagner en efficacité et de résoudre les problématiques de bouchages, de sécurité et de confort liées aux opérations d'entretien réalisées dans des zones de passage.

Les deux communes étaient toutes deux concernées par des problématiques similaires. Les postes de relevage étaient situés dans des lieux sensibles à fort passage : au sein d'une zone portuaire, plus exactement à l'entrée d'une zone de fret dans la commune du Palais et dans une zone de promenade très fréquentée en haute saison, agrémentée de nombreux cafés et restaurants à Sauzon.

Trop vétustes, les deux postes n'étaient plus assez efficaces pour assurer l'évacuation des eaux usées chargées de graisses et de filasses. Régulièrement encombrés, ils nécessitaient jusqu'à deux interventions de maintenance par semaine, occasionnant de nombreuses nuisances olfactives et sonores ainsi que des risques de sécurité.

« Il nous fallait trouver une solution pour réduire les trop nombreuses opérations d'entretien qui pouvaient avoir lieu le midi devant les touristes ! », explique Florian Besnier, Responsable Assainissement à la Communauté de communes de Belle-Ile-en-Mer. 

Dans la commune du Palais, le remplacement et le déplacement du poste en dehors d'une zone de circulation s'inscrivaient dans un projet plus global de réhabilitation des réseaux. Mais à Sauzon, en revanche, la topographie ne permettait pas de déplacer le nouveau poste Wilo-Emuport.

Cette contrainte a pu être surmontée grâce à la conception de l'Emuport. Ce poste, fabriqué en PEHD et entièrement hermétique, permet à la fois de gagner du temps sur la maintenance et d'éviter des interventions contraignantes pour l'exploitant : vider le panier dégrilleur, déboucher les pompes, affronter les odeurs et la corrosion liées à l'H2S....

Les graisses et les filasses n’entrent pas en contact avec l’hydraulique des pompes installées en fosse sèche : elles sont captées, dégrillées au préalable dans des chambres de dégrillage. Les eaux, exemptes de matières solides sont ensuite stockées dans un collecteur équipé d'un système de régulation.  Au déclenchement de l'une des deux pompes, les eaux dégrillées sont redirigées vers la chambre de dégrillage et renvoyées au réseau. Grâce à ce nouvel équipement, le nombre d'interventions a été divisé par trois.

Les équipes d'exploitations évoluant dans un environnement plus hygiénique, elles ne sont plus en contact avec les effluents et les odeurs, les pompes étant désormais installées en fosse sèche.