Your browser does not support JavaScript!

Filtration des eaux usées de la station de prétraitement de la ville d’El Jadida par des matrices à base de matières naturelles et de déchets industriels
I. Rhouch 12 juillet 2018 Paru dans N°413 - à la page 97

Afin de limiter les dangers émis par les eaux usées de la ville d’El Jadida, ainsi que ceux des déchets solides industriels, à savoir les déchets de charbon, nous nous sommes intéressés à compléter le traitement de la station de prétraitement des eaux usées en s’appuyant sur un procédé d’infiltration percolation. Ce procédé repose sur l’emploi des matières adsorbantes et fait appel à la réutilisation des déchets de charbons en ajoutant d’autres matières naturelles, notamment des sables et des sols argileux, matériaux filtrants par excellence. Les principaux paramètres qui ont été analysés dans la présente étude sont les suivants?: la DCO (demande chimique en oxygène), la DBO5 (demande biologique en oxygène), le pH, la conductivité, l’oxygène dissous, les matières en suspension (MES), les ions orthophosphates, et les ions chlorures. Les rendements de purification les plus élevés qui ont été enregistrés au niveau de rétention des paramètres sont les suivants?: 88,73?% pour la DCO, 86,58?% pour la DBO5, 64?% pour les matières en suspension, 78,71?% pour les ions chlorures et 91?% pour les ions orthophosphates.