Your browser does not support JavaScript!

10% : c’est la croissance annuelle moyenne du chiffre d’affaires réalisé par Wika Instruments en France au cours de la dernière décennie. C’est aussi l’objectif de croissance annuel fixé par son PDG pour les dix prochaines années. Le nouveau siège social de l’entreprise, inauguré le 20 septembre dernier, a été construit au service de cet objectif.

Cette forte croissance résulte d’abord d’une croissance organique soutenue de l’entreprise dans ses métiers traditionnels qui sont la mesure de la pression et de la température. Mais elle est aussi le fruit d’un développement important sur de nouveaux marchés, grâce, notamment, à l’élargissement des gammes de produits, suite aux acquisitions du groupe Wika à travers le monde. Cette croissance externe soutenue a permis au groupe de se développer dans des domaines stratégiques tels que la calibration de très haute précision, ou encore la mesure de niveau. Elle sert aussi ses ambitions : « Le projet du groupe Wika, et donc celui de Wika France, est d’être reconnue comme une société innovante sur le marché de l’instrumentation en offrant à ses clients un éventail élargi de solutions aussi bien produits que services » a souligné son PDG, Claunel Massiès, lors de son discours d’inauguration.

Le nouveau siège social de l’entreprise, inauguré le 20 septembre dernier, a été construit au service de cette vision : il permet à l’entreprise d’apporter dès maintenant de nouveaux services tout en conservant un potentiel de développement important grâce à d’importantes réserves foncières. « Nous disposons maintenant d’un centre de formation agréé pouvant accueillir 30 stagiaires par session, de moyens d’essais et de tests pour proposer des systèmes complet de calibration, a détaillé Claunel Massiès. Notre laboratoire d’étalonnage en pression accrédité Cofrac s’est étendu, et nous avons élargi nos accréditations pour pouvoir servir le marché aéronautique ».

C’est que Wika, qui évolue sur des marchés en constante évolution, doit faire face à de multiples accélérations, d’ordres politique, technologique ou commercial. « Certains marchés, tels que ceux du pétrole et du gaz, sont entrain de se complexifier, nos clients peuvent quitter la France voire le continent européen pour s’installer sous d’autres horizons. D’autres marchés, tels que ceux liés à la filière nucléaire, sont au début d’un nouveau cycle de renouvellement qui sera fortement impacté par la décision publique, a expliqué Claunel Massiès. Nos organisations, comme celles de nos clients, sont de plus en plus internationales, de plus en plus mobiles, et de plus en plus interconnectées ».

Le nouveau siège social de Wika France, à l’image de l’entreprise, est centré sur la mobilité et l’interactivité.  Des espaces de coworking,  ouverts et modulaires, permettent aux équipes de se construire autour d’un projet. D’autres espaces, dédiés à la formation des équipes, permettent de faire face aux besoins, devenus quasi-permanents.

L’organisation commerciale de l’entreprise a également évolué. Elle est aujourd’hui scindée  en deux divisions : une division process instrumentation (l’instrument est au centre du process du client) et une division industrie et instrumentation (l’instrument est intégré dans l’équipement du client). Chacune d’entre-elle est dotée d’une organisation commerciale complète et autonome, et travaille sur des marchés distincts avec des produits qui lui sont propres. Le profil des collaborateurs de l’entreprise a également évolué avec, au delà des fonctions commerciales traditionnelles, l’intégration de spécialistes produits et d’experts applications dans des domaines très pointus. « Nos clients n’attendent pas simplement de nous qu’on leur répondent, ils attendent de plus en plus souvent qu’on les accompagnent dans la recherche d’une solution globale par rapport à une problématique donnée» a souligné Claunel Massiès.

Au delà de son organisation, Wika a continué à élargir son spectre de couverture des unités de mesure en intégrant la mesure de la force, une unité de mesure très attendue dans certains secteurs en remplacement, ou en complément, de la mesure de pression. L’offre de services évolue également. « Nous voulons être capables, dans notre laboratoire, d’étalonner la totalité des instruments que nous commercialisons » a souligné Claunel Massiès. Cette évolution concernera d’abord l’étalonnage de la température.

Wika propose également depuis cette année une offre de service de réparation rapide pour les montages en pression sur séparateurs. Cette offre sera prochainement étendue à la mesure de niveau.