Your browser does not support JavaScript!

Pour conserver l'efficacité et la durée de vie d'une installation d'osmose inverse, un prétraitement de l'eau est nécessaire. Quatre années de fonctionnement à pleine capacité à l’usine de Maspalomas-I, aux Iles Canaries, montrent que l’ultrafiltration est un des prétraitements les plus efficaces pour les systèmes d’osmose inverse en dessalement d’eau de mer.

L’usine de dessalement de Maspalomas-I a été construite en 1986 pour répondre au problème croissant de la rareté de l’eau provoqué par l’augmentation de la demande liée au tourisme et aux activités agricoles.

À l’origine, l’usine utilisait des technologies d’inversion par électrodialyse, qui ont été remplacées par des membranes d’osmose inverse Dow en 2006.

Avec une capacité d’osmose inverse de 14.500 m³ d’eau par jour, l’usine a pu augmenter ses capacités grâce à l’ajout d’un process d’ultrafiltration en 2013, qui permet de traiter 33.500 m³ d’eau par jour. Le site, exploité par Elmasa Tecnología del Agua, a souhaité moderniser son système de prétraitement par filtres à sable pour répondre à l’augmentation de la demande en eau aux Canaries, qui accueillent 12 millions de touristes chaque année et restent l’une des zones les plus arides d’Espagne. Depuis avril 2013, l’UF est utilisée en prétraitement pour les membranes d’osmose inverse et fonctionne de manière satisfaisante avec, notamment, une qualité constante de l’eau de filtrat et une bonne intégrité des fibres.

Pour Alexander Lane, directeur commercial EMEA pour Dow Water & Process Solutions, « Le succès du système d’ultrafiltration démontre que cette technologie est un des prétraitements les plus efficaces et les plus écologiques pour les systèmes d’osmose inverse pour eau de mer, particulièrement dans un cas tel que celui-ci, où l’eau d’alimentation varie beaucoup ».

L’ultrafiltration a donc permis à l’usine de Maspalomas de fournir de l’eau de qualité à la région et en quantités plus importantes. Mais la compacité des châssis Dow IntegraPac fournis par Dow Water & Process Solutions a également contribué à réduire l’emprise du process sur le site de 40 % par rapport aux filtres à sable. Un avantage important aux îles Canaries, où l’accessibilité est parfois réduite.

Parmi les avantages supplémentaires du prétraitement par ultrafiltration, on observe également une plus grande capacité de la membrane à faire face à la variabilité de la qualité de l’eau d’alimentation et aux changements dus aux marées, particulièrement dans le cas d’un système à prise d’eau ouverte. De même, l’UF permet d’améliorer la qualité de l’eau de filtrat et de gagner en constance.

Dans l’ensemble, l’ultrafiltration offre donc un avantage compétitif par rapport aux autres traitements.

Le process d’ultrafiltration installé à Maspalomas-I repose sur des modules Dow IntegraPac™ IP-77, qui permettent un taux de récupération allant jusqu’à 97 % et offrent de bonnes performances pour l’élimination des colloïdes, des particules et autres bactéries. Par ailleurs, les éléments Dow IntegraPac résistent au chlore, ce qui permet d’augmenter l’efficacité des nettoyages et d’ouvrir la voie à une amélioration des performances des modules à long terme du fait de la résistance à l’encrassement des fibres PVDF.

L’installation d’osmose inverse en elle-même est équipée de membranes Dow Filmtec™ SW30XHR-440i et Dow Filmtec™ SW30HRLE-440i. Ces membranes permettent de réduire l’énergie nécessaire tout en augmentant l’élimination du sel et du bore.