Your browser does not support JavaScript!

Le temps et le coût liés à la mesure de la charge microbienne dans les eaux à usage pharmaceutique sont importants. De plus, l'échantillonnage manuel d'un circuit d'alimentation d'eau et les points d'utilisation sont sujets à la contamination, ce qui peut entraîner un pourcentage élevé de mauvais résultats. Chaque faux positif doit faire l'objet d'une enquête complète, ce qui représente un coût élevé.

L'industrie pharmaceutique a besoin d'une autre solution.

La fluorescence induite par laser (LIF) est une technique de mesure optique consistant à exciter une molécule pour atteindre un niveau d'énergie supérieur par l'absorption de photons provenant d'une source d'excitation. Après une fraction de seconde, la molécule libère les photons, ce qui provoque une émission de lumière à une longueur d'onde supérieure à celle de la longueur d'onde d'excitation. La lumière émise qui est détectée et mesurée.

Tous les micro-organismes sont composés de métabolites (NADH ou riboflavine par exemple), chargés de réguler leur croissance et leur développement. Ces composés deviennent fluorescents lorsqu'ils sont exposés à de la lumière d'une longueur d'onde précise.

Très sensible, la technique LIF permet de déceler des microbes et est utilisée depuis un certain nombre d'années déjà en sciences de la vie dans le cadre de la microscopie en fluorescence, de la cytométrie en flux et d'autres technologies.

Le système 7000RMS de Mettler Toledo Thornton est un analyseur de détection microbienne en ligne dédié à la détermination en continu et en temps réel de la charge microbienne dans les eaux à usage pharmaceutique. Ce système utilise la LIF afin de mesurer directement la contamination microbienne sans qu'une période d'incubation ne soit nécessaire. Aucun réactif ni colorant n'est requis.

Pour l'installation de l'analyseur 7000RMS en ligne, un flux d'échantillons issus de la réserve d'eau doit être relié à la vanne d'arrivée de l'analyseur. L'eau passe par une zone de mesure, où elle est excitée par un laser, ce qui provoque la fluorescence des métabolites présents dans les bactéries. Parallèlement, la diffusion de Mie permet de déterminer la taille des particules éventuellement présentes dans l'échantillon. Chacun de ces phénomènes est identifié par différents détecteurs et les données sont ensuite traitées dans l'analyseur à l'aide d'algorithmes sophistiqués exclusifs. Pour déterminer la présence de microbes, le signal de fluorescence et la mesure de la taille des particules doivent avoir lieu simultanément et répondre à certains critères.

Le nombre de microbes dans l'échantillon s'affiche sur l'interface de l'écran tactile de l'unité dans les Unités auto-fluorescentes et est actualisé toutes les deux secondes. Trois alarmes sont disponibles en cas de franchissement des seuils d'alerte, d'action et de spécification.

Les données recueillies en temps réel par l'analyseur 7000RMS permettent d'identifier rapidement une détérioration ou une amélioration du contrôle microbiologique. L'utilisation d'analyseurs 7000RMS sur différents points d'utilisation ou d'échantillonnage permet d'identifier la source des problèmes éventuels et de les résoudre rapidement.