Your browser does not support JavaScript!

Fruit de 4 années de R&D et de 10 M€ d’investissement, le S4W, dernier né de Lacroix Sofrel présenté à Pollutec 2016, doit permettre aux exploitants de réseaux d’eaux de répondre à deux défis majeurs : la raréfaction de la ressource hydraulique et la cybersécurité de leurs installations.

Sofrel S4W (Sofrel for water) offre une solution de télégestion innovante en alliant compacité, facilité d’installation et d’usage (simplicité de câblage et paramétrage graphique), flexibilité (modularité d’entrées/sorties et de communication : GSM, GPRS, Radio, Ethernet…), robustesse (électronique pour environnements difficiles) et sécurité (conformité avec les exigences de cybersécurité).

Après S10, S50 et S500, le S4W  est la quatrième génération de postes locaux de télégestion de Lacroix Sofrel. « Cette nouvelle génération va plus loin en termes d’automatismes, indique-t-on sur le stand Lacroix-Sofrel. Développé très en amont avec le concours de l’ANSSI, il est également capable de répondre à des contraintes fortes en termes de cybersécurité ».

Le produit n’est pas appelé à supplanter dans l’immédiat la gamme S500 qui répond bien aux attentes des exploitants, mais il pourrait trouver ses premiers débouchés sur des points d’importance vitale.