Your browser does not support JavaScript!

Dans la région de Toulon, la réhabilitation de l’émissaire du Cap Sicié, de 6.400 mètres de longueur et plus de 100 mètres de profondeur par endroits, est en voie d’achèvement. La réhabilitation de la voute de l’émissaire a été réalisée grâce à la pose de demi-coques NC Line Hobas, fabriquées sur mesure par Amiblu.

La Seyne-sur-Mer, St-Mandrier-sur-Mer, Toulon, Le Revest-les-Eaux, Évenos, Six-Fours-les-plages, Ollioules : les habitations des 288.000 personnes vivant dans ces communes du sud de la France sont toutes connectées au collecteur d’eaux usées de quelque 6,4 km, reliant Châteaubanne à l’usine de traitement Amphitria de la Seyne sur Mer. Construit au milieu du 20ème siècle, ce vieil émissaire qui achemine près de 22 millions de m3 d’eaux usées chaque année, s’est peu à peu dégradé au fil des années, jusqu’à ce que sa rénovation soit décidée en 2014.

D’emblée, le projet, très ambitieux, a fait apparaitre de nombreuses contraintes. En premier lieu, la zone étant très urbanisée, l’espace de stockage sur place s’est avéré limité, nécessitant une grande flexibilité en termes d’approvisionnement. La profondeur de l’ouvrage, qui dépasse les 100 mètres par endroits rendait la mise en œuvre délicate.  L’ouvrage lui-même devait être résistant à la corrosion et avoir une durée de vie au moins égale à un demi-siècle.

Les équipes d’Amiblu ont donc proposé une solution reposant sur les demi-coques NC Line Hobas. Faciles à manutentionner, elles sont légères et résistantes au sulfure d’hydrogène. Elles présentent de bonnes caractéristiques mécaniques et hydrauliques et constituent un produit durable qui a fait ses preuves. Fabriquées sur-mesure suivant les préconisations de la SADE, elles présentent par ailleurs l’avantage de reprendre les spécificités exactes de la canalisation.

A l’issue des différentes phases préparatoires, la SADE a débuté la pose des demi-coques sur la voûte de l’émissaire au mois de novembre 2015. Quatre puits d’accès à l’émissaire, de 40 à 105 mètres de profondeur, ont été installés, dont le puits central par lequel ont été acheminées les demi-coques. Les zones de stockage étant situées en centre ville, les demi-coques de 2,35 m de longueur chacune, ont été acheminées conformément à un planning de livraison très strict transmis par la SADE. 

Environ 128 demi-coques NC Line Hobas ont été livrées chaque semaine, soit l’équivalent de 300 mètres de canalisations. Chaque coque a été acheminée dans l’ancien ouvrage à l’aide de chariots spécialement fabriqués pour le transport et la manutention, et tractée par un locotracteur. Elles ont ensuite été posées bout à bout et emboîtées via un joint en élastomère garantissant l’étanchéité de l’ensemble de la conduite.

Au total, 2724 demi-coques ont été nécessaires à la réhabilitation des 6400 mètres de l’ouvrage. La banquette, permettant la circulation dans la galerie, ainsi que la cunette, où s’écoulent les eaux usées, sont également en cours de rénovation et protégées par un mortier adapté à l’environnement de la galerie. Le chantier, pour lequel SADE a été récompensée lors du dernier congrès de l’International Society for Trenchless Technology à Medellin en Colombie, devrait s’achever au mois de janvier 2018.