Your browser does not support JavaScript!

23 février 2017 Paru dans N°400 - à la page 18

Le chiffre d’affaires du groupe s’inscrit en légère baisse à change constant (-0,4%) mais en hausse de 2,0% hors variation du prix des énergies (-128 M€) et hors effet de la réduction des activités travaux (-484 M€).

En France, le chiffre d’affaires est en retrait de 1,0%. Le chiffre d’affaires des métiers de l’Eau est en légère progression de + 0,3% par rapport au 31 décembre 2015. 

L’impact commercial positif des nouveaux contrats (notamment Ileo à Lille) est atténué par les renégociations contractuelles défavorables (reconduction du contrat du Grand Lyon, de la Cobas et reprise par la ville du contrat de Montpellier), par la baisse des revenus liés aux travaux, une faible progression des indexations tarifaires de +0,2% (contre +0,3% en 2015), et la diminution des volumes vendus de -1,5%.

Par métier, et à change constant, l’Eau ressort en retrait de 1,5%, à 11.138 M€ sous l’effet de la baisse des travaux.

Le renforcement du poids des industriels s’est poursuivi et représente, à fin 2016, 45% du total contre 44 % fin 2015.