Your browser does not support JavaScript!

En remportant un contrat de 156 millions d’euros auprès de la Société Nationale de Gestion des Eaux (NWSDB) du Sri Lanka, Veolia, à travers ses filiales OTV et SADE, va contribuer à l’accès à l’eau à grande échelle dans la région du Greater Matale.

Situé au centre du Sri Lanka, à quelques 150 kilomètres de la capitale, Colombo, Greater Matale est un secteur principalement agricole. Dans cette région du monde, Veolia, via sa filiale OTV, vient d’être désigné maître d’œuvre d’un projet portant sur la construction de cinq nouvelles installations de traitement d’eau, douze réservoirs de service, cinq stations de pompage et plus de 430 km de conduites de transport et de distribution. De quoi assurer la qualité et la sécurité de l’approvisionnement en eau potable pour plus de 350 000 personnes.

Clarification, décantation, filtration, les installations de traitement de l’eau de Matale (30.000 m3/j), Ambanganga (18.000 m3/j), Ukuwela, Udatenna et Rattotta (9.000 m3/j chacune), bénéficieront des solutions et technologies développées par Veolia. La SADE, autre filiale du groupe, aura en charge la conception et la construction du réseau de transport et de distribution de 433 km dans le cadre d’un contrat de sous-traitance.

La mise en place de ce projet a été rendue possible grâce au soutien des services gouvernementaux français locaux, via un montage financier réunissant des crédits à l’exportation d’un ensemble de banques (CACIB, Natixis, Unicredit et BNP Paribas), une garantie du ministère français des Finances et un prêt commercial local accordé par HNB, ainsi que des bons du trésor.

« L’accès à l’eau est un facteur clé de croissance pour les villes, leurs habitants et leur économie, précise Claude Laruelle, directeur des entreprises de spécialité mondiale chez Veolia. Notre Groupe est solidement implanté dans cette zone Asie-Pacifique où nous avons notamment construit plus de 250 installations d’eau potable et de traitement d’eau au cours des 20 dernières années ».