Your browser does not support JavaScript!

Avec 273 demandes de brevets en 2016, le groupe Endress+Hauser bat un nouveau record, démontrant ainsi que l’innovation reste une priorité au sein du groupe. Les trois quarts de ces demandes concernent l'instrumentation de mesure en niveaumétrie et débitmétrie. Ils sont suivis par la communication numérique et les autodiagnostics.

Endress+Hauser a toujours accordé une grande importance à la recherche et au développement. D’où la rencontre qui rassemble chaque année les inventeurs au sein du groupe et qui vise à encourager l’innovation en récompensant les nouvelles idées exprimées par des demandes de brevets.

Ils étaient plus de 300 cette année rassemblés le 31 mars à Merzhausen, en Allemagne, pour faire connaissance et partager leurs idées. Endress+Hauser détient à l'heure actuelle plus de 7.000 droits de propriété actifs et le nombre de brevets approuvés a augmenté de 10 % en 2016. 

Cette croissance ne s'est pas le fruit du hasard. 

Près de 7 % des ventes nettes du groupe sont investies dans la recherche et le développement. L'Internet Industriel des Objets (IIoT) est logiquement le domaine clé et porte l’innovation. « Nos produits novateurs qui offrent à nos clients une véritable valeur ajoutée sont notre meilleur argument de vente », explique ainsi Andreas Mayr, directeur Marketing & Technologies. 

Endress+Hauser développe déjà des appareils contrôlant leur propre statut pendant le processus tout en rendant les données des capteurs et de processus disponibles via les plateformes en ligne. L’intégration toujours plus poussée des appareils au sein des systèmes digitaux des clients permet également une optimisation continue des cycles de maintenance et des contrôles de process. Les techniques d’analyses et les synergies qui existent entre l'analyse en laboratoire et l'analyse de process devraient également porter l’innovation ces prochaines années.