Your browser does not support JavaScript!

La solution de mesure de la DBO développée par AMS Envolure fait partie des 6 lauréats sélectionnés dans le cadre de l’initiative "France Expérimentation". Un arrêté expérimental va être publié dès cette année pour autoriser l'utilisation de cette méthode innovante de mesure de la DBO en entrée et sortie de STEP.

L’Elysée a annoncé le 23 mars dernier les résultats de l’appel à projets « France Expérimentation », lancé en 2016 par le Ministère de l’Economie et des Finances. Ce dispositif s’adresse aux porteurs d’un projet d’innovation ambitieux dont le développement serait freiné par des dispositions réglementaires existantes.

Sur demande argumentée de ces acteurs, « France Expérimentation » propose l’adoption de mesures réglementaires dérogatoires et expérimentales afin de lever les freins à l’innovation et d’évaluer dans les conditions du réel les conséquences d’un changement de la réglementation dans le domaine concerné.

Le projet soumis à ce dispositif par AMS Envolure, dont la sélection a officiellement été annoncée à cette occasion, porte sur une solution innovante de mesure de la DBO5. Cette nouvelle méthode, dénommée Enverdi® DBO (code Sandre 991), se démarque par sa simplicité d’utilisation, sa compacité et sa rapidité : 2 jours seulement au lieu de 5 jours avec la méthode normée.

« Cette annonce représente l’aboutissement des efforts de recherche et d’innovation engagés depuis plusieurs années par différentes structures publiques et privées, précise Mathieu Muller, responsable R&D au sein de la société AMS Envolure et acteur fort du programme Mocopée. Des travaux initiaux conduits par l’INRA et les universités Aix-Marseille et Reims-Champagne-Ardenne, qui ont permis d’apporter les premières briques de l’innovation, jusqu’aux aux essais pilotes menés en collaboration avec le SIAAP dans le cadre de la première phase du programme de recherche Mocopée ».

La demande formulée par AMS Envolure, avec le soutien de différents acteurs de la recherche académique, de l’analyse environnementale et du traitement des eaux, aura donc retenu l’attention des pouvoirs publics.

En réponse, un arrêté expérimental sera adopté, en dérogation à l’arrêté du 21 juillet 2015 qui impose l’utilisation de la norme NF EN 1899-1.

Dans des conditions bien définies, cette disposition temporaire autorisera l’utilisation de la méthode Enverdi® DBO pour la mesure réglementaire de la DBO5 en entrée et en sortie de station d’épuration urbaine. « Cette expérimentation, suivie par un comité spécialement constitué, servira à évaluer l’impact économique, social, sanitaire et environnemental de l’utilisation de cette méthode innovante dans un cadre réglementaire, explique Laurent Clousier, Directeur général d’Ams France. A terme, si l’expérimentation est concluante la disposition dérogatoire pourrait être pérennisée et généralisée »,

« Catalyser l’innovation dans le domaine du traitement des eaux résiduaires urbaines, repenser notre manière de « monitorer » et d’exploiter les systèmes de transport et traitement afin d’en accroître le niveau d’optimisation, tels sont les grands objectifs du programme de recherche Mocopée, précise de son côté Vincent Rocher, responsable du Service Expertise et Prospective du SIAAP et co-coordinateur du programme Mocopée.  Voir cette méthode innovante, en grande partie développée dans le cadre de l’axe de recherche dédié à la métrologie et au traitement du signal, passer cette étape clé constitue une grande satisfaction pour tous les chercheurs, ingénieurs et techniciens du programme qui se sont impliqués dans ce projet ».



[

DBO