Your browser does not support JavaScript!

Inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1979 et haut lieu touristique s’il en est, le Mont Saint-Michel fait l’objet depuis 2015 de travaux de grande ampleur. Dans le cadre de la rénovation du réseau d'adduction et de distribution d'eau potable, le Syndicat Mixte AEP Baie Bocage (50) a sélectionné la gamme ISOPAM® de Saint-Gobain PAM, leader mondial des solutions complètes de canalisations. L’entreprise Altitude 44 a été mandatée pour le remplacement d’une ancienne canalisation en fonte grise par une nouvelle canalisation en fonte ductile DN100. Retour sur une pose atypique !

Pour assurer l’approvisionnement en eau potable du Mont Saint-Michel, il était nécessaire de remplacer une canalisation en fonte grise veille de plus de 100 ans par une installation plus récente, en fonte ductile. Le Mont Saint-Michel étant particulièrement exposé aux intempéries, le critère du revêtement a été déterminant. En effet, lorsque les conditions l’exigent, notamment dans le cas de poses en aérien, il est nécessaire d’adapter le revêtement extérieur des canalisations.

Saint-Gobain PAM a su répondre aux exigences de ce chantier en proposant sa gamme ISOPAM®. Les canalisations pré-isolées ISOPAM® assurent l’isolation thermique des réseaux particulièrement exposés aux risques de gel. L’isolation du fût des tuyaux est réalisée par une mousse de polyuréthane injectée entre le tuyau et une gaine en polyéthylène. De plus, comparativement aux canalisations post-isolées sur site, la gamme ISOPAM® se caractérise par une grande facilité de pose. Une fois les tuyaux déposés sur les supports, les joints sont assemblés par simple emboîtement et la continuité de l’isolation assurée par retournement d’une manchette d’élastomère sur chaque jonction.

Un avantage non négligeable au vu des contraintes spécifiques de ce chantier hors-norme car à flanc de falaise, qui a nécessité les compétences des cordistes de l’entreprise Altitude 44, spécialisée dans les travaux en accès difficiles. Lors de cette pose délicate, les équipes ont notamment été confrontées à deux défis de taille : un temps d’action réduit et peu d’indications préalables sur la zone de travail.

« Nous n’avions que très peu de temps pour intervenir sur la paroi, explique Emeric Gonnet, Chef de chantier chez Altitude 44. En effet, nous ne pouvions pas priver les restaurateurs et les résidents d’eau potable plus d’une journée. Nous avons donc travaillé dans un délai record pour une pose de ce type, afin de limiter au maximum les nuisances. De plus, ne disposant pas des plans de la falaise en amont, nous avons dû faire preuve d’adaptabilité et préparer le matériel sur place ».

Depuis les années 1930, le Technocentre de Saint-Gobain PAM utilise les terrains particulièrement corrosifs du Mont Saint-Michel pour expérimenter ses différents revêtements. En effet, les environs du Mont Saint-Michel, parmi les plus agressifs de France, sont constitués de prés salés partiellement immergés ou secs en fonction des marées. L’alternance immersion-séchage est l’un des cycles les plus rudes à vivre en termes de corrosivité pour les revêtements. Le site est donc utilisé pour simuler un vieillissement accéléré des canalisations : au Mont Saint-Michel, 6 mois passés équivalent à 100 ans dans des sols corrosifs normaux !