Your browser does not support JavaScript!

A l’occasion de la finalisation du rachat de GE Water & Process Technologies, une nouvelle Business Unit, « Water Technologies & Solutions », placée sous la direction de Heiner Markhoff, ancien PDG de GE Water, est créée. Elle regroupera les activités de GE Water & Process Technologies et celles des services industriels de Suez.

Suez Water Technologies & Solutions, dont le siège est à Paris, opérera avec plus de 10.000 collaborateurs et répondra aux besoins de plus de 50.000 clients dans le monde. En s’appuyant sur 650 chercheurs et experts et 17 centres de Recherche, la Business Unit espère étendre ses offres dans le traitement de l’eau et ses compétences digitales pour apporter des solutions de pointe.

Cette opération conforte les positions de Suez dans les services de l’eau industrielle et son positionnement en tant que fournisseur de services intégrés gérant plus de 450 000 clients industriels et commerciaux dans le monde. Elle renforce également sa présence à l’international, notamment aux États-Unis.

Le Groupe a d’ailleurs annoncé à l’occasion du salon WEFTEC (Water Environment Federation's Annual Technical Exhibition and Conference) qui vient de se tenir Chicago, plusieurs nouvelles lignes de produits. Parmi ceux-ci, ozonia® M, un système d’ozone nouvelle génération qui permet de réduire significativement les consommations d'énergie tout en augmentant la capacité de production d’ozone, la solution FiltraFast™ un système de filtration compact, et un nouvel analyseur de carbone organique total, le Sievers InnovOx ES Laboratory TOC.

Suez a par ailleurs annoncé plusieurs contrats dans les secteurs de l’Oil & Gas et de l’Énergie, confirmant ainsi le dynamisme du marché mondial de l’eau pour l’industrie, estimé à 95 milliards d’euros. Le groupe a ainsi remporté le contrat pour la fourniture d'un système de traitement des effluents pour l’usine de liquéfaction de gaz naturel de BP en Papouasie occidentale (Indonésie). Le système permettra de traiter 600.000 litres d'effluents par jour produits par la nouvelle unité de liquéfaction de gaz naturel de l’usine de Tangguh. Il sera adapté aux effluents présentant une forte salinité et intégrera des technologies de traitement innovantes permettant d'éliminer les huiles libres et émulsionnées, la DCO, la DBO et les solides non dissous. Le projet d’extension de l’usine de Tangguh jouera un rôle important pour répondre à la demande croissante en énergie de l’Indonésie. En effet, 75 % de la production annuelle de GNL issue de la nouvelle ligne de liquéfaction sera vendue à la compagnie d’électricité nationale.

Suez sera également chargé de la conception et de la fourniture de trois systèmes de traitement des effluents pour les centrales alimentées au charbon (Mill Creek, Trimble County et Ghent) de Louisville Gas and Electronic Company (LG&E) et Kentucky Utilities (KU), à proximité de Louisville dans le Kentucky. Ces systèmes assureront le traitement des effluents issus de la désulfuration des gaz de combustion de chaque centrale. Leur mise en service est prévue en 2019. LG&E dessert 324 000 clients en gaz naturel et 407 000 en électricité à Louisville et dans 16 comtés environnants. KU répond aux besoins de 549 000 clients dans 77 comtés du Kentucky et 5 comtés de Virginie.

Par ailleurs, plusieurs municipalités américaines (Dundee dans le Michigan, Fowler et Fulton en Géorgie et le District Nord du Texas) vont équiper avec la technologie membranaire Zeeweed 500D leurs usines de traitement des eaux usées pour accroître leur capacité de traitement, respecter les normes de rejet en vigueur et réduire leur consommation énergétique.