Your browser does not support JavaScript!

27 juillet 2018 Paru dans N°414 - à la page 31

Suez vient de remporter quatre nouveaux contrats en Afrique pour un montant total de plus de 95 M€. Le Groupe contribuera à des projets structurants dans l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement d’une population en forte croissance en Egypte, en Ouganda et au Nigeria. Il assurera également la gestion des déchets des sites de production de Lesieur Cristal au Maroc.

Ces contrats renforcent la présence de Suez en Afrique, un marché prometteur pour le Groupe. Présent sur le continent depuis la construction de l’usine de traitement d’eau de La Djoué à Brazzaville en 1952, Suez a construit plus de 500 usines d’eau potable et d’assainissement et dessert la plupart des capitales africaines dont Nairobi, Ouagadougou, Dar Es Salaam ou encore Bamako. Depuis 2004, il accompagne également plusieurs municipalités et industriels au Maroc dans la collecte, le recyclage et la valorisation de leurs déchets.

En Egypte, Suez et son partenaire Arab Contractor réaliseront l’unité de valorisation énergétique des boues générées par l’usine de traitement des eaux usées d’Alexandrie Est d’une capacité de 800 000 m3/jour. Ce projet représente un montant de 65 M€ pour le groupe. Les deux partenaires Suez et Arab Contractor accompagnent depuis 2008 la ville d’Alexandrie dans la modernisation de ses infrastructures d’assainissement, un enjeu crucial dans un contexte de croissance démographique et d’urbanisation. Ils ont ainsi réalisé la réhabilitation et l’extension du traitement primaire de l’usine d’Alexandrie-Est et la construction d’une ligne de traitement biologique dont ils assurent actuellement l’exploitation. Un avenant au contrat a été signé avec le gouvernement égyptien pour la construction de l’unité de valorisation énergétique des boues issues du traitement. Cet avenant prolonge le contrat d’exploitation de l’usine pendant la durée des travaux.

La nouvelle unité de valorisation des boues sera équipée de la technologie Degremont® de digestion anaérobie Digelis™ suivi d’une co-génération qui produira une partie de l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’usine.

En Ouganda, l’autorité publique en charge de la gestion de l’eau et de l’assainissement ougandaise a attribué à Suez et son partenaire, Sogea Satom, le contrat pour la conception et la construction de l’usine de production d’eau potable de Katosi, près de Kampala. Le contrat comprend également la construction d’une prise d’eau dans le lac Victoria, de réservoirs et d’une unité de traitement des boues, en tenant compte de contraintes antisismiques importantes dans la région. La durée de réalisation du projet est de 33 mois. L’usine, d’une capacité de 160 000 m3/jour permettra d’alimenter en eau potable les habitants de Kampala. Elle sera équipée des technologies du Groupe SUEZ (flottation Aquadaf et filtration Aquazur) adaptées au traitement de l’eau du Lac Victoria qui connaît une prolifération d’algues certains mois de l’année. Le projet, d’un montant total de 82,2 millions d’euros, dont 25,5 M€ pour SUEZ, a été financé par des bailleurs de fonds internationaux, majoritairement l’AFD, et par l’Etat Ougandais.

Au Nigeria, à travers ses activités d’études et de conseil, Suez accompagne le Programme d’Appui au Delta du Niger soutenu par le gouvernement du Nigeria et l’Union Européenne dans les domaines de l’eau et de l’assainissement. Le groupe a signé une extension du contrat initié en 2013 pour une durée de 2 ans et un montant d’environ 5 M€. Ce contrat garantira la fourniture en eau potable de communautés et villages grâce au développement de petites infrastructures hydrauliques.

Enfin au Maroc, Suez a remporté un nouveau contrat d’une durée d’un an pour la gestion globale des déchets issus de trois sites de production de Lesieur Cristal, filiale du groupe Avril.